Après un premier appel de la nature, le Bigfoot Junior de 2017 a grandi. Sa famille a réintégré sa maison de banlieue avec une ménagerie ramenée des bois. Papa Jim est devenu une star des talk-shows - ce qui permet utilement de résumer en début de film les mésaventures qui ont transformé ce scientifique en Bigfoot - version nord-américaine du yéti.

Adam, qui a hérité une partie des gènes paternels, vit paradoxalement cette situation : son père n’est guère plus présent qu’auparavant et ses camarades de lycée ne le harcèlent plus parce qu’il est différent mais pour décrocher un autographe de sa célébrité de paternel.

Lui-même lassé du cirque médiatique et publicitaire, Jim décide de mettre sa notoriété au service d’activistes écologistes qui luttent contre l’exploitation pétrolière d’une vallée sauvage en Alaska. Au grand dam de son fils et de sa femme, Jim se rend sur place. Pour bientôt disparaître. Revoilà la famille lancée à sa recherche et confrontée à une armée de méchants cupides.

On ne change presque pas une formule qui gagne. Toujours à la réalisation, Jérémie Degruson et Ben Stassen surfent sur le succès de Bigfoot Junior. La quête familiale devient prétexte à un message écolo à destination du jeune public, servi par une poignée de personnages sympathiques. C’est dans l’air du temps et ce n’est pas inopportun.

Qui dit écologie dit recyclage. Les personnages ne sortent guère des moules du genre. Une ou deux scènes déclinent des péripéties que les aînés cinéphiles reconnaîtront (la séance de montagne russe dans la mine désaffectée : Ben Stassen, qui a débuté comme réalisateur de films "rides" pour parcs d’attractions, arpente ces rails-là depuis longtemps).

Mais la tendance du cinéma à se mordre la queue est mondiale, donc passons, tout comme sur les rebondissements d’un récit un peu mécanique… Dans le genre, on a vu plus indigent ou expéditif. À défaut d’être totalement bio ou de déployer une énergie créatrice réellement alternative, cette production du studio nWave a le mérite d’être locale - 100 % belge jusqu’à la musique de Puggy - et au niveau qualitatif et formel de ses modèles nord-américains.

Bigfoot Family Aventure familiale De Jérémie Degruson et Ben Stassen Scénario Cal Brunker, Ben Stassen Avec les voix de Kylian Trouillard, Pappy Faulkner,.. Durée 1h32.

© DR