"Rien à foutre": le blues d'Adèle Exarchopoulos à 10000 pieds d’altitude

L'actrice française est bouleversante en jeune hôtesse de l’air pratiquant la fuite en avant dans "Rien à foutre", premier film belge présenté ce dimanche à La Semaine de la critique à Cannes.

placeholder
© Cinéart
Hubert Heyrendt, à Cannes
Ce dimanche matin à Cannes, la 60e édition de La Semaine de la Critique accueillait un film belge enthousiasmant: Rien à foutre d’Emmanuel Marre et Julie Lecoustre. Après avoir décroché le Léopard d’or à Locarno et le Bayard d’or à...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité