Selon une étude menée par l'UCL sur base des Magritte 2019, 63 % des rôles principaux sont tenus par des actrices dans le cinéma belge. Et cela se confirme avec les nominations pour la 46 cérémonie des César qui se tiendra le 12 mars à l'Olympia, puisque ce sont nos comédiennes les plus emblématiques qui vont nous représenter à la grande fête du cinéma français.

Pour Virginie Efira, la quatrième participation (après Victoria en 2017, Le grand bain et Un amour impossible en 2019) pourrait enfin être la bonne. Dans Adieu les cons, d'Albert Dupontel, elle crève littéralement l'écran. Et même si la concurrence sera sévère pour le titre de meilleure actrice, avec Laure Calamy (formidable dans Antoinette dans les Cévennes), Martine Chevalier (Deux), Camélia Jordana (Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait) et Barbara Sukowa (Deux), elle fait figure de favorite pour enfin décrocher le trophée qu'elle mérite amplement.

Elle suivra avec une attention toute particulière le César du meilleur comédien, puisque s'y retrouvent Albert Dupontel, son partenaire et réalisateur d'Adieu les cons, mais aussi son compagnon, Niels Schneider, à l'affiche, lui, des Choses qu'on dit, les choses qu'on fait. On serait étonné que le prix leur échappe, même si Lambert Wilson campe un général de Gaulle très impressionnant, et que Sami Bouajila (Un fils) et Jonathan Cohen (Enorme) auront aussi leurs supporters.

Pour le rôle secondaire féminin, la Belgique multiplie ses chances par deux, puisque Yolande Moreau (déjà deux fois meilleure comédienne pour Quand la mer monte et Séraphine) est retenue pour La bonne épouse, tout comme Emilie Dequenne, pour Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait. Il s'agit de la cinquième nomination pour Emilie Dequenne, et comme Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait arrive en tête cette année, cela pourrait bien aussi être son année.

Évidemment, les César ne se résument pas, loin de là, aux Belges. Quatre films se dégagent assez nettement parmi les favoris, même s'il existe parfois de grandes différences entre la liste des nominations et le palmarès. Les choses qu'on dit, les choses qu'on fait récolte 13 citations, soit une de mieux qu'Adieu les cons et Eté 85, et cinq de plus que l'une des excellentes surprises de l'année dernière, Antoinette dans les Cévennes. Si relativement peu de longs métrages ont eu la chance d'atterrir sur les écrans, il faut bien reconnaître que cette sélection a fière allure.