Pilier de l’émission radio "Les Grosses Têtes", l’acteur Philippe Castelli est décédé dimanche à l’âge de 80 ans à l’hôpital européen Georges Pompidou de Paris à la suite d’une complication cardio-respiratoire, a-t-on appris jeudi auprès de son agent Claude Masson. Né le 26 juin 1925, Philippe Castelli avait tourné dans plus de 80 films dont "Les Tontons flingueurs" et figuré dans de nombreuses publicités. Mais c’est sa participation, à partir de 1977, à l’émission phare de RTL "Les Grosses Têtes" qui l’avait surtout fait connaître du grand public.

Reconnaissable à son débit lent, son accent parisien, et ses grandes lunettes carrées, Philippe Castelli était un des participants préférés de Philippe Bouvard. Il faisait partie "des gens que je rangeais dans la catégorie des pittoresques, quelqu’un à qui je ne demande que d’être lui-même parce qu’il est doté d’une personnalité drôlatique", avait déclaré le journaliste à l’AP en novembre 2004 à l’occasion de 10.000e des "Grosses Têtes".

Après ses débuts au petit Conservatoire de Mireille, Philippe Castelli avait effectué ses premiers pas au cinéma en 1960 avec Claude Chabrol dans "Les Bonnes Femmes". Alternant théâtre et cinéma, il avait tourné aux côtés des plus grands tels que Louis de Funès ("Fantomas se déchaîne"), ou Jean-Paul Belmondo ("Cartouche", "Flic ou Voyou", "Le Guignolo"). Il a incarné nombre de garçons de café, maîtres d’hôtel, barmen, prêtant également sa dégaine et sa voix si particulières à des publicités (le bonbon Polo "qu’a un trou d’dans").

Une messe sera célébrée mardi prochain en l’église Saint-Jean-Baptiste-de-Grenelle dans le XVe arrondissement de Paris avant son inhumation au cimetière de Montmartre.