Depuis quelques années, la cérémonie est pointée du doigt pour son manque de représentation et d’inclusion. Il y a quatre ans, le mouvement "Oscars So White" dénonçait le manque de personnes issues des minorités dans les sélections. Spike Lee, Michael Moore et Jada Pinkett-Smith avaient d’ailleurs boycotté la soirée pour appuyer leurs désaccords cette année-là.

Lors de la dernière édition en février dernier, les Oscars ont à nouveau été fustigés pour le faible taux de femmes, avec notamment une catégorie du meilleur réalisateur 100 % masculine. Mais aussi pour son manque de diversité avec un casting à 98 % blanc.

Suite aux différentes critiques dressées contre l’Académie des Oscars, celle-ci a décidé de réagir en prenant des mesures concrètes et considérables. Pour figurer sur la liste des nommés dans la catégorie "Meilleur film", il faudra désormais remplir certains critères de diversité. Il faudra que l’on voit à l’écran davantage de représentation, cela passe par plus de visibilité pour les groupes ethniques sous-représentés, la communauté LGBTQ+, les personnes souffrantes d’un handicap et pour les femmes. Il faudra aussi qu’ils fassent davantage partie du récit.

L’attention est également mise sur les coulisses. La diversité doit être de mise au sein même de l’équipe technique, de la direction artistique et dans les chefs de service, mais aussi pour les équipes marketing, de publicité ou de distribution.Il sera aussi demandé une plus grande représentation dans tout ce qui concerne la formation et l’accès à l’industrie cinématographique.

Cette réforme s’inscrit dans le cadre de l’initiative "Academy Aperture 2025", elle sera appliquée donc dès 2024 pour la 96ème cérémonie. “L’ouverture doit s’élargir pour refléter la diversité de notre population mondiale, tant dans la création de films que dans le public qui les regarde. L’Académie s’est engagée à jouer un rôle essentiel pour aider à faire de cet objectif une réalité”, ont déclaré le président de l’Académie David Rubin et la directrice générale Dawn Hudson dans un communiqué.