Le `Spider´ de Cronenberg bénéficiera-t-il de l'effet `Spider-man´, le blockbuster de Sam Raimi?

On peut en douter car, si les araignées occupent une grande place - métaphorique -, Ralph Fiennes n'a rien d'un super-héros.À propos de super-héros, Wolfgang Petersen en a deux dans sa ligne de mire. En effet, le réalisateur entend mettre Batman et Superman en scène dans son prochain film. Déjà, la presse américaine qualifie la rencontre de choc des Titans - à chacun sa mythologie - et, bien que le secret du scénario soit mieux gardé que le plan d'attaque de l'Irak par les Bushmen, on présume que son moteur fonctionnerait sur des relations entre les deux héros pas vraiment... super.

On voit d'ici l'argument marketing d'un tel film: payez-vous un super-héros, le deuxième est gratuit. Et si la formule `Deux super-héros de comics pour le prix d'un´ devait marcher, Luc Besson ne manquerait de la copier, de mettre aussitôt en production `Astérix et Alix contre Jules César´, `Lucky Luke et Blueberry dans le cheval de fer´. `Tanguy et Buck Danny au-dessus de la verdure´ ou `Tintin et Spirou dans le temple du Marsupilami´.

Il faut reconnaître que le duo de héros ouvre des possibilités. On ne serait pas étonné de trouver au menu ciné d'un prochain été américain: `Spider-man contre Harry Potter´, `Star wars et la Compagnie des Monstres´, et pourquoi pas le retour du Titanic sur l'Ocean eleven?

REGARD

© La Libre Belgique 2002