Martine et Honorine en sont persuadées : Éléonore a besoin d’une intervention urgente pour arrêter de gâcher sa vie. Entre sa dépression, ses aventures sans lendemain, son appartement bordélique et sa carrière d’écrivaine maudite, il est temps de reprendre son destin en mains. La mère et la sœur ont donc concocté un plan en trois temps : relooking, job sérieux et amoureux digne de ce nom. De quoi remettre la vie d’Éléonore sur les bons rails. Mais Éléonore en a-t-elle vraiment envie ?

Sur le thème de la vie d’adulte bohème, des échecs à répétition et de la (ou du) trentenaire qui ne trouve pas sa voie, on a déjà pu voir de nombreux scénarios. Celui-ci n’est ni le pire, ni le meilleur.

Mais même si Éléonore est bien sympathique, l’intérêt de cette tranche de vie de trentenaire déboussolée ne saute pas d’emblée aux yeux. Rien de bien interpellant ou novateur à se mettre devant les mirettes.

L’humoriste et comédienne Nora Hamzawi s’est glissée sans difficultés dans le rôle de la jeune femme paumée, Dominique Raymond dans celui de la mère désabusée, Julia Faure dans le rôle de la sœur "so perfect" ; toutes les trois sont crédibles. Tout comme André Marcon dans le rôle d’Harold Graziani, patron tour à tour rétif, interloqué ou amusé par l’attitude et la désinvolture d’Éléonore.

Mais tout ceci reste léger comme ingrédients pour un film… Le propos d’Amro Hamzawi, frère de Nora, à la fois scénariste et réalisateur, ne risque pas de rester gravé longtemps dans le temps de cerveau disponible des spectateurs.

Éléonore Humour à froid De Amro Hamzawi Scénario Amro Hamzawi Avec Nora Hamzawi, Julia Faure Durée 1h25.

© DR