Le Festival de Cannes a dévoilé jeudi la sélection officielle de sa 72 e édition, qui se déroulera du 14 au 25 mai. Où l’on note une jolie présence belge en compétition, avec le retour des frères Dardenne mais aussi de l’actrice Virginie Efira.

Cette 72e sélection, “terminée un peu moins tard que d’habitude, mais hier soir quand même”, le délégué général du festival Thierry Frémaux l’a qualifiée de “romantique et politique”, alors que le Festival se clôturera le samedi 25 mai, à la veille des élections européennes.

Le sélectionneur souligne notamment une prédominance du cinéma de genre. Et ce, dès l’ouverture, le 14 mai, qui s’annonce mortelle, avec The Dead Don’t Die de Jim Jarmusch. Trois ans après avoir ébloui avec Paterson , le cinéaste américain montera à nouveau les marches du Palais des festivals en compagnie de l’acteur Adam Driver. Lequel incarne ici un policier dans une petite ville américaine, Centerville, attaquée par des hordes de zombies. Jarmusch a fait appel à un casting XXL (Bill Murray, Danny Glover, Tilda Swinton, Selena Gomez, Steve Buscemi, Chloë Sevigny…) pour cette comédie horrifique qui sortira le jour même partout en France (dans plus de 400 salles). Condition désormais sine qua non pour faire l’ouverture du festival.

Frémaux a également anticipé les critiques sur la place des femmes réalisatrices à Cannes. Cette année, la sélection officielle compte ainsi 13 réalisatrices (pour une petite soixantaine de films), mais seulement quatre en Compétition, dont trois Françaises : Justine Trier, qui retrouve la Belge Virginie Efira après Victoria pour Sibyl, Céline Sciamma (Portrait de la jeune fille en feu) et Mati Diop (Atlantique). Ainsi que l’Autrichienne Jessica Hausner (Little Joe), découverte en 2009 avec Lourdes avec Sylvie Testud.

Les grands habitués au rendez-vous

Parmi les grands noms dévoilés ce midi, on retrouve sans surprise quelques grands habitués de Cannes. Luc et Jean-Pierre Dardenne tenteront ainsi à nouveau de décrocher une troisième Palme d’or avec Le Jeune Ahmed (qui sortira en salles chez nous dès le 22 mai), tout comme le Britannique Ken Loach avec Sorry We Missed You. L’Américain Terrence Malick sera, lui, en lice pour une seconde Palme avec Une vie cachée, film sur la Seconde Guerre mondiale avec Bruno Ganz (dans un de ses derniers rôles) mais aussi deux acteurs flamands : Matthias Schoenaerts et Johan Leysen.

Parmi les autres revenants, on trouve l’Espagnol Pedro Almodóvar (Douleur et Gloire), le Français Arnaud Desplechin (Roubaix, une lumière), le jeune Québécois Xavier Dolan (Matthias et Maxime), l’Italien Marco Bellocchio (Il Traditore). Ou le Palestinien Elia Suleiman, qui fera son grand retour à Cannes, dix ans après Le Temps qu’il reste et 17 ans après le magique Intervention divine, avec Ça doit être le Paradis.

Quelques noms propagés par la rumeur ces dernières semaines manquent par contre à l’appel. Notamment ceux de deux Américains : Quentin Tarantino, avec Once Upon a Time in Hollywood et James Gray pour Ad Astra, deux films avec Brad Pitt. Thierry Frémaux n’a pas exclu leur présence en sélection d’ici le 14 mai (surtout le Tarantino), précisant que, dans les deux cas, les films n’étaient pas encore prêts…

Un défilé de stars

Même si Brad Pitt ne foule pas le tapis rouge cette année, Cannes verra quand même défiler du beau monde. Le festival accueillera ainsi, pour la première fois depuis quelques années, la grande Isabelle Huppert, à l’affiche en compétition de Frankie de l’Américain Ira Sachs. Hors compétition, le festival accueillera également le chanteur britannique Elton John, à l’occasion de Rocketman, biopic que lui consacre Dexter Fletcher, mais aussi Maradona, pour un portrait de l’ancienne gloire argentine du football signé Asif Kapadia (à qui l’on devait déjà Amy, sur la chanteuse Amy Winehouse).

Enfin, 53 ans après sa Palme d’or pour Un homme et une femme , Claude Lelouch offrira une affiche de rêve au festival de Cannes avec Les plus belles années d’une vie , dans lequel Anouk Aimée et Jean-Louis Trintignant retrouvent leurs personnages de 1966…

La liste des 19 films en compétition:

A noter que Le nouvel opus de Quentin Tarantino, "Once Upon A Time In Hollywood" avec Leonardo DiCaprio et Brad Pitt, "n'est pas prêt", ont indiqué les organisateurs, même s'il n'est pas exclu qu'il rejoigne par la suite la compétition.

- "The Dead Don't Die" de Jim Jarmusch (Etats-Unis), en ouverture

- "Douleur et gloire" (Dolor y Gloria) de Pedro Almodovar (Espagne)

- "Le traître" ("Il Traditore") de Marco Bellocchio (Italie)

- "The Wild Goose Lake" ("Nan fang che zhan de ju hui") de Diao Yinan (Chine)

- "Parasite" ("Gisaengchung") de Bong Joon Ho (Corée du Sud)

- "Le jeune Ahmed" de Jean-Pierre & Luc Dardenne (Belgique)

- "Roubaix, une lumière" d'Arnaud Desplechin (France)

- "Atlantique" de Mati Diop (France/Sénégal), premier long-métrage

- "Matthias et Maxime" de Xavier Dolan (Canada)

- "Little Joe" de Jessica Hausner (Autriche)

- "Sorry we missed you" de Ken Loach (Grande-Bretagne)

- "Les misérables" de Ladj Ly (France), premier long-métrage

- "Une vie cachée" ("A hidden life") de Terrence Malick (Etats-Unis)

- "Bacurau" de Kleber Mendonça Filho & Juliano Dornelles (Brésil)

- "La Gomera" de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

- "Frankie" d'Ira Sachs (Etats-Unis)

- "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma (France)

- "It must be heaven" du Palestinien Elia Suleiman

- "Sibyl" de Justine Triet (France)


La sélection "Un certain regard" et les films hors compétition:

"Un certain regard", section créée en 1978, présente des films dits atypiques ou de réalisateurs encore peu connus. Seize films ont été sélectionnés dans cette section.

Un certain regard:

- "Invisible Life" de Karim Aïnouz

- "Beanpole" ("Dylda") de Kantemir Balagov

- "Les hirondelles de Kaboul" de Zabou Breitman & Eléa Gobé Mévellec

- "La Femme de mon frère" de Monia Chokri (premier film)

- "The Climb" de Michael Covino (premier film)

- "Jeanne" de Bruno Dumont

- "O que arde" ("Viendra le feu") d'Olivier Laxe

- "Chambre 212" de Christophe Honoré

- "Port authority" de Danielle Lessovitz (premier film)

- "Papicha" de Mounia Meddour

- "Adam" de Maryam Touzani

- "Zhuo ren mi mi" de Midi Z

- "Liberté" d'Albert Serra

- "Bull" d'Annie Silverstein (premier film)

- "Summer of Changsha" ("Liu yu tian") de Zu Feng (premier film)

- "Evge" de Nariman Aliev (premier film)

Les films hors compétition:

- "Les plus belles années d'une vie" de Claude Lelouch

- "Rocketman" de Dexter Fletcher

- "Too old to die young - North of Hollywood, west of hell" de Nicolas Winding Refn (série, deux épisodes)

- "Diego Maradona" de Asif Kapadia

- "La Belle époque" de Nicolas Bedos

Séance de minuit:

- "The gangster, the cop, the devil" de Lee Won-Tae

Les séances spéciales:

- "Tomasso" d'Abel Ferrara

- "Share" de Pippa Bianco (premier film)

- "For Sama" de Waad Al Kateab & Edward Watts

- "Être vivant et le savoir" d'Alain Cavalier

- "Family romance" de Werner Herzog


L'annonce des films sélectionnés: