Cinéma Les Belges seront bien présents lors de la 64e édition du festival de Cannes. Réalisateurs, producteurs, acteurs, longs et courts métrages belges seront présentés du 11 au 20 mai 2011 sur la croisette. Dans la compétition officielle, "Le gamin au vélo" des frères Dardenne concourra pour remporter la Palme d'Or face à dix-huit autres films sélectionnés, dont les derniers de l'Espagnol Pedro Almodovar, de l'Italien Nanni Moretti, du Danois Lars Von Trier, de l'Américain Terrence Malick et de la Française Maïwenn.

"Le gamin au vélo" relate l'histoire d'un jeune garçon de douze ans, Cyril (Thomas Doret), qui s'échappe d'un foyer pour enfants pour aller retrouver son père. En route, il rencontre Samantha (Cécile de France) qui tient un salon de coiffure et qui accepte de l'accueillir chez elle pendant les week-end. Le film pour lequel le Belge Jérémie Renier tient l'un des rôles principaux, sera projeté dans les salles belges à partir du 18 mai.

Toujours dans la sélection officielle, figure "La sources des femmes", du Français d'origine roumaine Radu Mihaileanu. Coproduction française, italienne, marocaine et belge, le film retrace le combat de Leïla qui propose aux femmes de son village d'entamer une grève du sexe tant que les hommes n'apportent pas l'eau.

Dans la sélection "Un Certain Regard", qui regroupe également dix-neuf films, concoure "L'exercice de l'état" du réalisateur français Pierre Schoeller, avec le Belge Olivier Gourmet et Michel Blanc. Le film raconte les aventures du ministre des Transports, Bertrand Saint-Jean, réveillé en pleine nuit par son directeur de cabinet: un car a basculé dans un ravin et il doit se rendre sur place.

Par ailleurs, "Les Géants", le nouveau film de Bouli Lanners, a été sélectionné en clôture de la "Quinzaine des réalisateurs" au Festival de Cannes. Il sera présenté le 20 mai dans la soirée, journée qui sera notamment celle de l'anniversaire (46 ans) du réalisateur. "Les Géants" qui sortira dans les salles belges à l'automne, a été tourné en Belgique et au Luxembourg et met en scène trois garçons en quête de liberté. Bouli Lanners, qui en est à son troisième long métrage, a déjà vu son film "Eldorado" primé à Cannes en 2008.

Parmi les vingt-et-un longs et quatorze courts métrages sélectionnés pour la quinzaine, le jeune réalisateur flamand Gust Van den Berghe présentera également "Blue bird". En 2010, son tout premier film "Petit Bébé Jésus de Flandr" avait déjà été sélectionné pour la Quinzaine. "Blue bird" s'inspire du roman "L'Oiseau bleu", de Maurice Maeterlinck. Il relate la quête de deux enfants de bûcheron, Tyltyl et Mytyl, qui cherchent l'oiseau bleu du bonheur et une explication aux mystères de l'existence. Sera également proposé "La Fée" du Belge Dominique Abel (avec le Français Bruno Romy et la Canadienne Fiona Gordon). Il s'agit de l'histoire de Dom, un veilleur de nuit dans un petit hôtel du Havre, qui rencontre une fée lui accordant trois souhaits.

Le documentaire de production franco-belge, "Des jeunes gens modernes" de Jérôme de Missolz, sera présenté en séance spéciale lors de cette quinzaine. La 50e "Semaine de la critique" accueillera quant à elle le court-métrage d'un réalisateur belge ainsi qu'un long métrage de production américano-franco-belge. Produit par Ultime razzia productions, "Dimanches" est en compétition pour les courts-métrages. Son réalisateur, Valéry Rosier (34 ans), de nationalité belge, décrit en une quinzaine de minutes les dimanches et l'homme face au temps qui passe. "Dimanches" a été entièrement tourné dans la province de Hainaut, dans la région de Frasnes-Lez-Avaing.

"Walk away Renée" de Jonathan Caouette est également proposé durant les séances spéciales. C'est la société de production belge Polyester qui en est notamment la productrice. En compagnie de sa mère, Renée, qui souffre d'importants troubles mentaux, le réalisateur entreprend un voyage à travers les Etats-Unis, pour la déménager de Houston à New York.

En outre, "Badpakje 46" du Belge Wanness Destoop est l'une des productions en lice pour décrocher la Palme d'Or du meilleur court-métrage. Il s'agit du travail de fin d'études du réalisateur à l'école cinématographique KASK de Gand. Le court-métrage flamand relate l'histoire d'une fille rondelette de douze ans qui éprouve des difficultés à trouver sa voie dans la vie. Elle ne se sent à l'aise que dans la piscine locale, où elle s'entraîne ardemment pour la prochaine compétition de natation.

Au niveau de la compétition "Cinéfondation", on retrouve le court-métrage "Bento Monogatari (Lunchbox Story)" du belge Pieter Dirkx (27 ans). Le jeune réalisateur a terminé ses études en présentant à la haute école Sint-Lucas à Bruxelles ce film relatant l'histoire d'Yvonne qui se plonge dans l'univers de la culture pop japonaise afin de dynamiser sa vie conjugale. La sélection de la Cinéfondation présente seize films de fin d'études dont deux d'animation, représentant onze pays et trois continents.

Enfin, le court-métrage belge "La violence de Clochette" du réalisateur Yannick Bandali-Renard a été sélectionné pour une compétition en ligne dans le cadre du Short Film Corner organisé par le Festival de Cannes. Il s'agit du film représentant la Belgique face à dix autres finalistes internationaux.

Depuis 2004, des producteurs et réalisateurs de court métrage présentent leurs nouvelles réalisations à l'occasion du Short Film Corner. Chaque année, des programmateurs internationaux mettent en avant leurs films coup de coeur choisis parmi l'ensemble des films inscrits au Short Film Corner (3.500 cette année). La compétition se déroule du 5 au 18 mai et le film gagnant est celui qui remportera le plus de visions et de votes via un lien vidéo YouTube.