Alors que la carrière de Williams est artistiquement relancée avec `One hour photo´ et le formidable `Insomnia´, de sortie aujourd'hui, paraissent en DVD des éditions spéciales de deux sommets de sa filmo. En 1987 `Good Morning Vietnam´ fut l'électrochoc de la première comédie sur le Vietnam alors que Rambo persuadait les Américains qu'ils avaient battu les `niaks´ et la révélation d'un acteur peu connu: Robin Williams. Quinze ans plus tard, le récit tient bien. Très périphérique par rapport à la guerre, cette histoire expose comment ce disc jockey militaire s'emploie à aider les soldats US à encaisser le choc culturel en recréant une ambiance maison. En revanche, le show de Williams passe moins bien: trop américain, trop référentiel, trop daté, trop speedé. On s'en aperçoit dans les bonus où les impros de Williams sont plus drôles car elles ne sont pas montées. Dans ces bonus, on rencontre aussi Cronauer. L'homme qui inspira ce film y fait la part du vrai, du scénario, et de Williams. Ainsi, le fameux cri de `Good morning Vietnam´ n'avait pas du tout la même intonation. Cronauer raconte qu'arrivant toujours limite au studio, il faisait durer ce `goooood´, le temps de s'installer, de lire les infos, de mettre la main sur les disques, etc. (F.Ds.) (Buena Vista)

© La Libre Belgique 2002