Quelle déception ! "Now you see" fut la bonne surprise de juillet 2013. Un blockbuster sans ectoplasme en collants, ni super-pouvoirs; ça vous change l’été. Un blockbuster qui s’amuse avec le spectateur en refusant de le prendre pour un abruti, quand le méchant n’a pas la tête de l’emploi, ça ressuscite l’espoir.

Un blockbuster donc, sans effets spéciaux ou presque, disons qu’il réhabilite l’artisanat des magiciens, avec un scénario inimaginable, des acteurs qui ne cachent pas leur plaisir, et même un petit commentaire d’actualité sur les arnaqueurs professionnels que sont les banquiers. Forcément, on en redemande.

C’était bien reparti puisque nos cinq magiciens - on a rajouté une fille - les "Cavaliers" comme ils se surnomment, entendent cette fois dénoncer ceux qui utilisent les smartphones, les ordis, le web pour violer la vie privée à des fins commerciales et politiques. Ce n’est pas un scoop mais ça vaut toujours la peine de rappeler que Big Brother existe. Et puis ça change de sauver le monde.

Mais est-ce le changement de réalisateur, qui a emporté l’esprit du film avec lui ? Est-ce un scénario brouillon, validé trop vite pour capitaliser plus rapidement sur la franchise ? Est-ce la cupidité qui a déplacé le récit à Macao et multiplié les scènes d’action pour séduire le marché chinois ?

"Now your see me 2" a perdu sa fraîcheur, sa singularité, sa touche jubilatoire pour se muer un banal thriller abandonné par la magie du cinéma avec des acteurs qui cachetonnent et une actrice qui en fait des tonnes pour se faire remarquer.

Quelle déception !


© IPM
 Réalisation : Jon M. Chu. Avec Jesse Eisenberg, Mark Ruffalo, Woody Harrelson, Lizzy Caplan 2h05