Carice van Houten dans un thriller psychologique intense et ambigu en milieu carcéral.

Jeune femme élégante et séduisante de 39 ans aux longs cheveux noirs, Nicoline (Carice van Houten) travaille comme psychothérapeute dans une prison néerlandaise. Idris Van Leeuw (Marwan Kenzari), son nouveau patient, n’est pas un cas facile. Il est en effet enfermé pour des cas d’abus sexuels très violents. Entre les deux, le contact est électrique. Le jeune homme use de son ascendant physique sur la thérapeute et cela semble fonctionner. La jeune femme ne reste en effet pas insensible à son charisme quasi animal. À chaque rencontre, la tension sexuelle est de plus en plus palpable… Même s’ils savent qu’entre eux, le désir est interdit.

Pour son premier long métrage, la Hollandaise Halina Reijn ne choisit pas un sujet facile. Comédienne de théâtre respectée, celle-ci fut découverte au cinéma, en même temps que Carice van Houten, dans Black Book de Paul Verhoeven en 2006. Un cinéaste dont l’influence est ici palpable. Instinct marche en effet sur les traces de l’auteur de Basic Instinct. Ici aussi, il est question d’un thriller psychologique à propos du désir et de son interdit. Entre médecin et patient, toute relation est évidemment impossible. Mais plus encore entre une femme et un violeur récidiviste…

L’ombre de Verhoeven

Comme Verhoeven dans Elle, Halina Reijn met en scène le trouble, l’ambiguïté qui marque les relations entre ses personnages. Et elle maintient celle-ci jusqu’au bout, refusant de livrer une réponse simple quant aux vues de ses personnages. Est-ce Dris qui joue de sa masculinité exacerbée pour manipuler Nicoline et la pousser dans ses bras ? Ou est-ce la jeune femme qui se sert de sa position de pouvoir pour pousser le prisonnier à la faute ? Quitte à le priver de toute chance de réhabilitation en le confinant dans son image et son rôle de prédateur sexuel…

Pour cette confrontation dure et sensuelle, la cinéaste a fait appel à son amie Carice van Houten, avec qui elle a partagé l’affiche à plusieurs reprises. Star du petit écran depuis qu’elle a campé Mélisandre dans la série Game of Thrones, l’actrice hollandaise est épatante dans ce rôle trouble, d’une femme forte débordée par son désir et ses pulsions. Face à elle, Halina Reijn a choisi un acteur hollandais à la stature tout aussi internationale : Marwan Kenzari (vu dans La Momie , Le Crime de l’Orient-Express ou Aladdin ). Lequel se montre tout aussi impressionnant dans la peau et les muscles d’un prédateur, auquel il parvient pourtant à apporter une fragilité, une vraie humanité.

C’est de cette ambiguïté, maintenue jusque dans l’ultime plan, qu’Instinct puise sa force, refusant de prendre le spectateur par la main, pour le laisser se forger sa propre réflexion sur la possibilité de l’être humain de dépasser ses pulsions. Même si l’expérience proposée par Halina Reijn est profondément dérangeante, elle mérite d’être vécue.

Instinct Thriller psychologique De Halina Reijn Scénario Esther Gerritsen&Halina Reijn Avec Carice van Houten, Marwan Kenzari, Marie-Mae van Zuile… Durée 1h48.

© Note LLB