Réalisée pour la télévision en 1999 par le Québécois Christian Duguay, cette biographie boursouflée de la Pucelle d'Orléans ne tient pas la comparaison avec le film que Luc Besson tournait au même moment. Malgré une affiche a priori alléchante - où la toujours excellente mais trop discrète Leelee Sobieski croise fugacement Shirley MacLaine, Jacqueline Bisset ou Peter O'Toole -, ce long téléfilm (trois heures) ne parvient pas, en effet, à retenir l'attention. Si le reste du casting est constitué de seconds couteaux plus ou moins aiguisés, c'est surtout la reconstitution historique qui laisse pantois. Les moyens ne sont, en effet, pas ceux du cinéma et cette vision naïve et très américaine d'un Moyen Age de carton-pâte prête vraiment à sourire. A l'image de l'ensemble d'une production beaucoup trop scolaire et sans souffle et qui, dans ses partis pris, fait le grand écart entre une approche rationnelle de la destinée de la future sainte et une acceptation de son mythe (la prophétie, les voix et les apparitions de saints...). A voir uniquement dans un but pédagogique, si l'on souhaite se remettre en tête le parcours hors du commun de cette jeune paysanne qui aura réussi à réunifier le peuple français contre l'envahisseur anglais avant de périr sur le bûcher à Rouen, jugée hérétique, le 30 mai 1431. Pas de bonus. (H. H.) (Images)