L'actrice française Anémone est décédée des suites d'une longue maladie, ce mardi, à l'âge de 68 ans.

Connue principalement pour son rôle de Thérèse dans Le Père Noël est une ordure et lauréate du César de la meilleure actrice en 1988 pour Le Grand Chemin, Anémone était également connue pour ses nombreuses sorties médiatiques.

Petit florilège :

Après le décès de Johnny Hallyday : "Il a fait quoi à part mentir et se déguiser?"

Dans une interview accordée au Parisien quelques jours après le décès du rocker, Anénome ne prend aucune pincette pour critiquer le chanteur. Entre autres pensées sombres, elle s'en prend à Hallyday: "Johnny, il a fait quoi? A part se déguiser et mentir? Voter à droite et fuir le fisc? Il n’a fait que se marier, divorcer, se marier. C’était un pantin médiatique."

"Je n'aurais pas eu d'enfant, j'aurais été beaucoup plus heureuse!"

Lors d'une interview à France Info, elle évoque son rôle de mère, sans détour: "J'ai avisé le premier mec, qui avait le profil a peu près requis pour être un bon père, et il m'a dit : 'Très bien, d'accord, mais j'en veux un à moi'. C'est comme ça que j'en ai eu deux. Sinon je peux vous dire que je n'aurais jamais eu le deuxième. Mais je me suis dit aussi : 'Maintenant que ma vie est foutue, un ou deux c'est bien pareil'..."

La notoriété? "Ça m’a fait chier. "

Quelques jours avant de prendre sa retraite, Anémone accorde une interview au Parisien, dans laquelle elle règle ses comptes et fait le point, notamment, sur sa célébrité: "La notoriété? Ça m’a fait chier. Le public ? Je peux m’en passer. Les autographes? C’est quoi, ce fétichisme à la con? Je trouve ça débile. L’état de la planète? C’est trop tard. Ça va aller de pire en pire, il n’y a plus d’eau, les sols crèvent, on va sûrement avoir des épidémies, des famines, une guerre nucléaire."

Anémone et le harcèlement sexuel

Dans une interview accordée à France Bleu en 2017, l'actrice explique avoir subi des avances de certains producteurs et raconte une de ses mésaventures : "J’arrive, et le mec était en peignoir dans la chambre d’hôtel et il commence à me demander de me déshabiller pour le rôle. Je lui dis "Ça va pas !". Mais l'homme poursuit: "Oui, vous êtes une bonne sœur, vous êtes très coincée." "Oui en effet, je suis très coincée. Merci, au revoir", répond-elle. Elle explique néanmoins avoir accepté quand l'homme lui plaisait : "Ça m’est arrivé une fois comme ça. Parce que moi j’aimais bien coucher, mais j’aimais bien coucher avec des mecs qui me plaisaient, pas avec des gros porcs qui profitent".