Cinéma

Dans "Ricki and the Flash", en salles ce mercredi, Jonathan Demme fait de Meryl Streep une rockeuse ayant tout abandonné pour tenter sa chance à LA. Son retour à Minneapolis auprès de sa famille après des années ne va pas être de tout repos… Président du jury Orrizonti à la Mostra de Venise, le cinéaste américain de 71 ans, qui a annoncé il y a un mois être atteint d’un cancer, apparaît très diminué mais chaleureux et souriant pour évoquer cette comédie de mœurs sensible scénarisée par Diablo Cody ("Juno").

Avec ce film, le réalisateur du "Silence des Agneaux" (1991) et de "Philadelphia" (1993) unit à la fiction sa passion pour la musique, qu’il filme depuis des décennies dans des documentaires marquants. Son prochain film sera d’ailleurs à nouveau un concert filmé, de Justin Timberlake. "C’était phénoménal, s’enflamme-t-il. Justin danse comme Fred Astaire, c’est un superchanteur, il a un groupe extraordinaire, avec son équipe, ils ont mis au point des effets visuels fabuleux et on a fait un travail incroyable au tournage. Cela va être un vrai film de concert du XXIe siècle !"

(...)