C'est un classique du 7e art, et pourtant aujourd'hui "Autant en emporte le vent" fait parler de lui pour des raisons peu reluisantes. 

Il avait déjà été décrit par de nombreux universitaires comme l’instrument le plus ambitieux et efficace du révisionnisme sudiste, "Autant en emporte le vent" est à présent pointé du doigt pour propager des stéréotypes racistes. Alors que le mouvement "Black Lives Matter" continue de prendre de l'ampleur à travers le monde et dénonce le racisme toujours présent dans nos sociétés envers la population noire, HBO a préféré retirer le film de sa plateforme de streaming.

Le long-métrage raconte l'histoire d'une jeune femme issue de la haute société en Géorgie. Cette dernière n'a d'yeux que pour un homme déjà fiancé à une autre. Alors qu'elle tente le tout pour le tout en lui déclarant son amour, elle retient l'attention d'un homme mystérieux, sa vie va alors prendre un tournant radical.

Tout au long de l'histoire, le film présente une version romantique du Sud et une version très atténuée de l'esclavage à l'époque. On y voit notamment du personnel de maison qui semble ravi de son sort et traité comme des employés ordinaires. Cette réinterprétation d'une période sombre de l'histoire américaine est l'oeuvre de mouvements très organisés dans les anciens Etats confédérés, qui se sont attachés à montrer le Sud d'avant la guerre de Sécession sous un jour présentable. " 'Autant en emporte le vent' est le produit de son époque et dépeint des préjugés racistes qui étaient communs dans la société américaine", a commenté mardi un porte-parole de HBO Max pour expliquer le retrait du long métrage aux 8 Oscars.

De fait, pour la plateforme de streaming, il serait irresponsable de continuer à proposer le film à la demande sans recontextualiser la période dans laquelle il a été tourné, pour ne pas propager de mauvaises représentations. Ainsi, le long-métrage sera prochainement à nouveau disponible en streaming mais il sera accompagné d'explications pour être le plus en phase possible avec la réalité de l'époque. Le film sera présenté dans son intégralité, car procéder autrement reviendrait à "faire comme si ces préjugés n'avaient jamais existé", a indiqué le porte-parole.

Une décision bien réfléchie pour la plateforme qui se présente déjà comme le concurrent de Netflix aux Etats-Unis. Puisque si en chiffres bruts "Avengers: Endgame" est le film qui a rapporté le plus de recettes de l'histoire du cinéma, avec 2,8 milliards de dollars, ""Autant en emporte le vent", reste en tête une fois prise en compte l'inflation, avec 3,44 milliards de dollars.