Cinq courts métrages d’animation charmants et amusants, à partir de 3 ans.

A l’approche des congés de Toussaint, la Chouette de cinéma vient se poser sur les écrans. Les yeux ronds comme la pleine lune qui illumine son plumage, l’oiseau nocturne présente cinq courts métrages pour les petits, dès 3 ans. Cinq historiettes franco-belges qui mettent en scène des ribambelles d’animaux facétieux ou joueurs. Autant de films au graphisme simple, mais gracieux, qui sont des portes sur des univers poétiques et oniriques. On en sortira ravi, et même édifié, car derrière les petites et grandes aventures se trouvent aussi des messages plein de bon sens ou d’humanité.

Dans "Compte les moutons", de Frits Standaert, un petit garçon, suivant l’injonction de son père pour trouver le sommeil, va voir des animaux bien réels envahir sa chambre. "Une autre paire de manches" de Samuel Guénolé se déroule après le sommeil. Cette fois, c’est Arthur qui rêvasse tout en enfilant ses vêtements, lesquels ont une fâcheuse tendance à ne pas coopérer - au grand dam de la maman d’Arthur. "La moufle" de la petite Lily va, elle, servir de refuge à cinq animaux.

Une variété bien plus grande d’animaux de toutes les espèces - dotés de tous les accents possibles - va improviser un repas sur la place du village un soir de panne de courant. Dans ce film de Clémentine Robach (également réalisatrice du précédent), il s’agit aussi pour chacun de surmonter ses préjugés et ses craintes vis-à-vis de ses voisins qu’on ne connaît pas et qui sont si différents.

Il est aussi question de gourmandise dans "La Galette court toujours" de Pascale Hecquet où un petit lapin, et ses nombreux amis de la basse-cour, se pourlèchent les babines à la perspective de découvrir la galette cuisinée par maman lapin. Mais la galette ne l’entend pas de cette oreille…

D’une moyenne de sept minutes chacun, pour un total de quarante minutes, chacune de ces œuvres suscite le plaisir et l’enthousiasme. Sous l’égide d’un producteur, habitué du genre, Arnaud Demuynck, la qualité est soignée, du graphisme à l’animation en passant par la bande-son (musiques entraînantes et authentiques voix d’enfants pour les personnages). Le charme opère et on n’attend qu’une chose : retrouver cette chouette Chouette et ses amis.


© IPM
Séance de cinq courts métrages. A partir de 3 ans. 40 minutes.