Jon Favreau et son équipe ont passé de longues semaines en Afrique pour les repérages du film. 

Ils ont ramené des dizaines de milliers de photos, mais aussi des sensations et impressions qu’ils ont distillées dans Le Roi lion.

© disney

Un rocher devenu mythique

© DR

Les Chyulu Hills sont une chaîne de montagnes située dans le sud-est du Kenya qui comprend des prairies et des forêts. Les formations rocheuses ont inspiré le Rocher des Lions dans le film. Celui-là même où le petit Simba est présenté à son peuple, pour la plus grande fierté de ses parents.

Le cimetière des éléphants

© DR

Un peu d’Afrique… aux États-Unis. Les tufas du lac Mono, en Californie - en fait des concrétions d’argile typiques - ont servi de référence pour le cimetière des éléphants de l’histoire.

Le parc du Yellowstone, dans le Wyoming, a également été une référence pour Jon Favreau et ses hommes. Au départ, ils visaient le site hydrothermal de Dallol, en Éthiopie, mais cette zone restait inaccessible en raison des gaz toxiques dégagés. Le cinéaste a donc opté pour un impressionnant site dans son propre pays.

Majestueuse Namibie

© DR

Sesriem Canyon, en Namibie, a été l’inspiration parfaite pour la scène dramatique du film où Simba s’entraîne à rugir. Le canyon étroit fait plus de 800 mètres de long et jusqu’à 30 mètres de profondeur. Ce n’est pas le seul lieu de ce magnifique pays à avoir inspiré l’équipe. Le désert de sel et d’argile de Sossusvlei, dans le désert du Namib, et ses spectaculaires dunes de sable a, lui, servi de référence pour la région dans laquelle Simba se retrouve après avoir quitté la Terre des Lions.

Inspirant Kenya

© DR

Le mont Kenya, avec sa flore surdimensionnée, a offert aux cinéastes l’aspect de forêt brumeuse dont ils avaient besoin pour les scènes où Simba grandit aux côtés de Timon et Pumbaa. Les lacs ont servi de référence parfaite pour que Simba puisse voir les reflets de Mufasa. Les chutes d’eau du parc national d’Aberdares, dont celles de Karuru – les plus hautes du Kenya – ont servi de référence pour le retour de Nala dans la vie de Simba.

Le lac désertique de Turkana au Kenya a été une source d’inspiration supplémentaire.

Enfin, évidemment, le Masai Mara, au Kenya, qui fait partie du parc national du Serengeti, a inspiré la Terre des Lions. Les cinéastes ont photographié des prairies et des acacias emblématiques de cette région, ainsi que le ciel en constante évolution. Parmi les animaux observés figurent les lions, les léopards, les guépards, les gnous, les buffles du Cap, les zèbres et les antilopes.