Confiée à Jon Favreau, un amoureux respectueux de l’univers imaginé par George Lucas avec Star Wars : Un Nouvel espoir en 1977, la série a su trouver sa place dans le mythe. Notamment grâce au personnage de Bébé Yoda, créature mystérieuse sur laquelle veille le héros et qui a fait craquer tout le monde… tout en faisant exploser le nombre d’abonnés de Disney+, la plateforme de streaming lancée il y a un an.

Située dans la continuité de la trilogie originelle, entre Le Retour du Jedi et Le Retour de la Force, The Mandalorian a su caresser les spectateurs dans le sens du poil, en faisant intervenir la Jedi Ahsoka Tano ou le chasseur de primes Boba Fett. Vendredi, dans le final du 8e et dernier épisode de la saison 2, on a même vu réapparaître deux personnages cultes de la saga originelle. De quoi créer un buzz intergalactique chez les fans ! Et ouvrir des perspectives pour la saison 3 mais aussi, plus largement, pour l’avenir de la franchise.

Le 11 décembre, lors de son Investors Day, Disney (qui a racheté Lucasfilm en 2012) a annoncé le développement d’un nouveau film (Rogue Squadron), mais surtout de dix séries. Ou quand le studio hollywoodien applique à Star Wars la recette à succès de Marvel qui, avec son Marvel Cinematic Universe (qui intègre films et séries au sein d’une même continuité narrative) a fait exploser le box-office ces dix dernières années.