En cette période de pandémie, imaginer quelle sera notre vie au mois d'avril, surtout dans le domaine culturel, tient quasiment de la science-fiction. Les incertitudes, peurs et autres possibles rebonds de la covid-19 redent les prévisions bien aléatoires. Et obligent à faire preuve de pas mal d'imagination. Ce dont ne manquent pas les organisateurs des Oscars.

Pour la cérémonie du 25 avril, au lieu de réunir le gratin hollywoodien et la crème du cinéma mondial, ils ont opté pour une formule originale, jamais expérimentée jusqu'à présent. "En cette année très particulière, qui réclame tant d'efforts à tant de personnes, l'Académie est bien décidée à organiser une cérémonie des Oscars à nulle autre pareille, en donnant la priorité à la santé publique et à la sécurité de tous les participants, a fait savoir un porte-parole à The Hollywood Reporter. Pour mettre sur pied ce show en présentiel que le public attend, tout en s'adaptant aux contraintes liées à la pandémie, la cérémonie sera retransmise en direct depuis plusieurs lieux, y compris l'emblématique Dolby Theatre (de Los Angeles, ndlr). Nous avons hâte de partager d'autres détails rapidement."

Dans les années 50, la cérémonie s'est déroulée plusieurs fois simultanément à New York et Los Angeles. Mais cette année, The Hollywood Reporter qu'elle pourrait "peut-être même inclure des villes en dehors des États-Unis, comme Londres, Paris et Séoul, puisque le membres de l'Académie sont maintenant vraiment internationaux." Cela aurait le don d'assurer une résonance encore plus grande tout autour de la planète. Il n'y a pas à dire, en matière de cinéma, Hollywood a toujours une longueur d'avance.