Cinéma

Mike Lane croyait avoir remisé ses costumes à paillettes moulants au placard pour mener une petite vie tranquille de charpentier à Tampa, Floride. C’était sans compter sur ses potes, tous aussi musclés, qui viennent le débaucher après trois ans de retraite. Direction Myrtle Beach en Caroline du Sud, où a lieu la convention annuelle des strip-teaseurs masculins. Il ne faut pas insister beaucoup pour voir Magic Mike reprendre du service…

En 2012, Steven Soderbergh surprenait avec "Magic Mike", comédie dramatique inspirée du passé de strip-teaseur de l’acteur Channing Tatum. Confiant cette fois la réalisation à son fidèle premier assistant Gregory Jacobs (qui le seconde sur tous ses films depuis "The Limey" en 1999), Soderbergh offre un nouveau tour de piste à Magic Mike. Et s’il ne réalise pas le film lui-même, il est cependant très actif sur le film puisqu’il signe la photo et le montage.

Matthew McConaughey et Alex Pettyfer ne sont plus de la partie mais cette suite est conforme aux attentes. Conçu comme un road movie, remontant la Côte Est de la Floride à la Caroline du Sud, "Magic Mike XXL" est une comédie délurée vraiment étonnante, proposant une vision très différente du Sud des Etats-Unis, sexuellement très ouvert, plutôt libéral, antiraciste… Avec notamment une savoureuse Andie MacDowell en matrone ne faisant pas mentir la traditionnelle hospitalité sudiste !

Porté par des numéros de danse et de strip-tease impressionnants - Tatum n’a rien perdu de ses réflexes -, "Magic Mike XXL" propose au spectateur lambda une expérience étrange. Le film tend en effet un miroir inversé des valeurs traditionnelles de la culture populaire américaine. Ce ne sont pas ici les corps féminins qui sont exhibés comme des morceaux de viande mais les hommes qui sont réduits au rôle d’objets. Là où les femmes sont considérées comme des "reines". Sans compter un sous-texte homosexuel très loin de ce qu’Hollywood nous propose habituellement.

Si le film fonctionne, c’est qu’il parvient à trouver le bon équilibre entre danse, glamour, humour pour dresser en creux le portrait d’une autre Amérique… Ce n’est pas un hasard si le film se clôt sur un traditionnel feu d’artifice du 4 juillet…


© DR
 Réalisation : Gregory Jacobs. Scénario : Reid Carolin. Production, photographie et montage : Steven Soderbergh. Avec Channing Tatum, Joe Manganiello, Elizabeth Banks, Matt Bomer, Andie MacDowell… 1h55.