Magimel face à son double

H.H. Publié le - Mis à jour le

Cinéma

Cette année, le Festival de Gérardmer a fait la fête au cinéma fantastique belge puisqu'aussi bien «Calvaire», de Fabrice Du Welz (sorti la semaine dernière), que «Trouble» y ont été récompensés. Le film d'Harry Cleven obtenant même le Grand Prix du jury présidé par le réalisateur américain Barry Levinson. La date de sortie choisie ne semble pas innocente puisque le film est, en effet, en course dans les compétitions internationale et européenne du BIFFF, qui se poursuit jusqu'au 26 mars prochain.

Un signe en tout cas que le cinéma «fantastique» belge connaît une sorte de renaissance... Tout comme son pote Dominique Deruddere avec «Pour le plaisir» (dans lequel il jouait d'ailleurs), Harry Cleven se retrouve donc, ici, à la tête d'une production franco-belge. Même s'il est parvenu à lui insuffler un caractère très noir- jaune-rouge puisque le film a été tourné en grande partie à Bruxelles et qu'on y retrouve Natacha Regnier et Olivier Gourmet.

Soit deux seconds rôles de choix aux côtés d'un Benoît Magimel dédoublé puisque le comédien français incarne Matyas, un photographe heureux avec sa femme enceinte (Régnier) et son gamin de six ans, dont la vie va être irrémédiablement bouleversée par la découverte de son jumeau, Thomas, dont il avait oublié l'existence! Evidemment, on ne balaye pas d'un revers de la main 20 ans de séparation et la confrontation va se révéler d'autant plus douloureuse que ce frère, derrière ses atours trop sympathiques, semble cacher une perversité sans borne...

GUÈRE PLUS QU'UNE SÉRIE B

Si «Trouble» réussit dans les premières minutes à installer un climat ambigu, assez effrayant même, le film ne parvient jamais à dépasser ce cap et à surprendre vraiment, s'engouffrant dans tous les clichés du genre, même les plus éculés (le bon jumeau et le maléfique...). Déjà auteur d'un passablement gonflant «Pourquoi se marier le jour de la fin du monde?», Harry Cleven nous plonge ici dans un thriller psychologique des plus convenus et qui a, en plus, le culot de se prendre au sérieux, multipliant rebondissements et coups de théâtre...

Au final, le réalisateur liégeois se contente d'essayer d'appliquer les recettes frelatées des séries B fantastiques américaines. C'est d'autant plus rageant lorsque l'on bénéficie d'un casting de rêve dont ni le talent ni la meilleure des volontés ne peuvent sauver le film du naufrage.

© La Libre Belgique 2005

H.H.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Vidéo
    Mauvaises critiques et polémique pour l'adaptation américaine d'"Intouchables"

    Le film "The Upside", adaptation américaine d'"Intouchables", sorti vendredi aux Etats-Unis, a reçu un accueil critique négatif et déjà suscité une polémique sur l'incarnation du handicap, mais le public, lui, répond présent.

  2. 2
    Bird Box challenge: une adolescente américaine provoque un accident

    Le film Bird Box, diffusé sur Netflix, fait des émules depuis sa sortie.
    Les œuvres cinématographiques ont l'art de toucher les foules. Certaines plus que d'autres. Prenez un bon thriller dans lequel un groupe d'individu ...

  3. 3
    Après "Incassable" et "Split", Shyamalan conclut sa trilogie sur les super-héros avec "Glass"

    Une suite d’"Incassable" et de "Split" qui se joue des codes des comics.

  4. 4
    Critique
    "Au temps où les Arabes dansaient": danser pour être libre

    Découvert avec El Ejido, la loi du profit en 2008, le documentariste belge d'origine marocaine Jawad Rhalib signe un film nostalgique et engagé sur l’islamisation de la culture arabe.

  5. 5
    Les nommés aux Magritte 2019 sont...

    Ce vendredi midi, l'Académie André Delvaux a dévoilé les résultats du premier tour des votes pour les Magritte 2019, qui seront remis le samedi 2 février prochain depuis The Square à Bruxelles, lors d'une cérémonie à suivre en direct sur La deux. Les grands favoris sont Nos batailles de Guillaume Senez, Tueurs de François Troukens mais aussi le film flamand Girl de Lukas Dhont, nommé dans les principales catégories où il était éligible.

cover-ci

Cover-PM