Cinéma

Yves, capitaine d’une colonie de goélands, et sa femme Blanche recueillent auprès d’eux un oisillon tombé du nid. Sauf qu’en grandissant, leur petit Manou se montre nettement moins doué que ses congénères pour planer dans le ciel, nager sur les vagues ou pour pêcher. Et qu’est-ce que c’est que ces plumes noires et cette manie de gober les insectes ? Les parents doivent se résoudre à l’évidence : Manou n’est pas un goéland. Il ressemble comme deux gouttes d’eau à ces horripilants voisins qui nichent de l’autre côté du rocher, les martinets. D’horribles fouilleurs de poubelles, même s’il faut leur reconnaître une sacrée habilité en vol… Rejeté tant par les goélands que par les martinets, Manou va tout faire pour réconcilier ces ennemis jurés…


Variation classique sur le vilain petit canard, Manou à l’école des goélands est un joli conte pour enfants que l’on doit aux Allemands Andrea Block et Michael Haas, deux spécialistes des effets spéciaux (ils ont notamment travaillé sur Independence Day : Resurgence en 2014 au sein des Studios LUXX, qui produisent ce dessin animé). Si les personnages sont attachants et les décors plutôt réussis (une petite ville côtière méditerranéenne), l’animation manque par moments de fluidité, tandis que le scénario pêche par son absence d’originalité.

Avec son message de tolérance et sa tonalité drôle et tendre, Manou à l’école des goélands devrait néanmoins plaire aux plus jeunes...

Manou à l’école des goélands Animation De Andrea Block & Christian Haas Scénario Andrea Block, Axel Melzener & Christian Haas Avec les voix de Camilla Jordana, Vincent Dedienne… Durée 1h28.

© IPM