Malgré son titre et ses personnages colorés plutôt convenus, Mon ninja et moi s’ouvre de façon pas banale pour un film d’animation! Dans un quartier pauvre de Bangkok, on découvre un atelier de confection clandestin. Menés au bâton par un contremaître patibulaire, de jeunes enfants fabriquent des poupées ninjas. Débarque alors le commanditaire, un magnat du jouet danois. Plus cruel encore, celui-ci bat à mort à coups de trique un jeune garçon qui, distraitement, avait utilisé son écharpe à carreaux pour fabriquer une poupée.

Une poupée pas comme les autres puisque celle-ci finit par prendre vie et se glisse dans un container pour suivre la trace de l’infâme patron. Sur le bateau qui le ramène vers l’Europe, le ninja à carreaux est remarqué par un marin alcoolique, qui décide d’offrir cette poupée a priori à son jeune neveu Alex. Quand celui-ci découvre que son ninja parle, les deux compères vont passer un pacte pour s’entraider. Alex souhaite devenir populaire à l’école et séduire la belle Jessica. Tandis que son ninja doit retrouver la trace du bourreau d’enfants esclaves...

© KFD

Récompensé de trois Robert (les Césars danois), Mon ninja et moi est l’adaptation d’un livre pour enfants danois. Son auteur, le comédien et chanteur Anders Matthesen en signe non seulement le scénario, coréalise et prête même sa voix, dans la version originale, au ninja Taiko Nakamura. Et l’on sent clairement la dimension très personnelle du projet. Non seulement dans le contexte assez scandinave dans lequel se déroule l’histoire, mais aussi dans un humour un peu plus audacieux qu’à l’accoutumée dans ce genre de productions pour enfants.

Surtout, au-delà d’une animation et d’une esthétique assez passe-partout, Mon ninja et moi aborde de façon assez frontale des questions douloureuses sur l’enfance, en mettant en perspective les petits malheurs des gamins occidentaux à l’école et l’exploitation d’autres enfants à travers le monde, petites mains invisibles qui fabriquent leurs jouets. Mais le tout est dit sans côté moralisateur, plutôt avec un humour efficace et des situations inattendues et variées.

© KFD

Mon ninja et moi / Ternet Ninja Animation De Anders Matthesen et Thorbjørn Christoffersen Scénario Anders Matthesen (d’après ses livres) Avec les voix de Aloïs Agaësse-Mahieu, Stéphane Ronchewski, Adeline Chetail ... Durée 1h23

© Cote LLB