Depuis toujours, le rêve de Sir Lionel Frost est de marquer l’histoire de la science de son nom et d’intégrer le prestigieux Club des Optimaux à Londres. Mais ce ne sera pas encore pour cette fois… Sa traque de Nessie dans le Loch Ness s’est en effet terminée en fiasco. Pour impressionner ses pairs, le playboy fantasque part donc pour l’État de Washington, à la recherche du mythique Sasquatch, dont il pense qu’il est le chaînon manquant entre l’homme et le singe. Et là, surprise, non seulement il trouve Bigfoot, qu’il renomme aussitôt Mr Link - Monsieur Chaînon (manquant) -, mais il découvre que celui-ci sait parler et qu’il est loin d’être le vilain monstre que l’on croit. Se sentant horriblement seul aux Etats-Unis, où son espèce a été décimée, cet être sensible supplie l’aventurier de le conduire auprès de ses cousins, les Yétis de l’Himalaya. Dans leur périple, Sir Lionel et Mr Link pourront compter sur le soutien de la belle Adelina Fortnight et devront se défaire d’un tueur à gages lancé à leurs trousses par le président du club londonien…


Une animation époustouflante

Déjà auteur pour le studio d’animation Laika, basé à Portland, de L’Étrange pouvoir de Norman , Chris Butler signe un second long métrage plein de fantaisie, en hommage aux grands romans d’aventures et notamment à Jules Verne (avec sa prémisse empruntée au Tour du monde en 80 jours). Situé en 1885, Monsieur Link se présente en effet comme un vrai film d’aventures, qui nous mène de l’Ouest américain (façon western) aux cimes enneigées de l’Himalaya.

Si le scénario, volontairement classique, ne surprend pas, le film est porté par un humour rafraîchissant et plutôt singulier dans l’animation contemporaine. Parlant autant aux enfants qu’aux adultes, celui-ci n’est jamais référentiel (comme c’est trop souvent le cas), mais bien axé sur l’action elle-même. Surtout, comme toujours dans les productions Laika ( Les Boxtrolls , Coraline …), l’animation est un véritable régal. Chris Butler, qui avait également bossé sur Les Noces funèbres de Tim Burton, est un orfèvre en matière d’animation image par image, ici d’une fluidité parfaite. La mise en scène, les mouvements de caméra complexes, les décors somptueux… Tout est tellement léché qu’on en viendrait à douter qu’il s’agisse bien de petites poupées qui prennent vie à l’écran et non d’une animation 3D classique. Superbe et bluffant !

Missing Link / Monsieur Link Animation De Chris Butler Scénario Chris Butler Musique Carter Burwell Avec les voix en VO de Hugh Jackman, Zach Galifianakis, Zoe Saldana… Et en VF de Thierry Lhermitte, Eric Judor… Durée 1h35.

© IPM