Disney ferme ses parcs et reporte la sortie de plusieurs blockbusters. Les salles de spectacles de Broadway sont fermées jusque mi-avril. Les pertes annoncées sont déjà de plusieurs dizaines de millions d'euros.

Face à la crise du coronavirus, le calendrier des sorties cinéma est complètement chamboulé - augurant d'une saison estivale anémique pour les grands studios.

Plusieurs grosses sorties ont déjà été reportées - notamment A Quiet Place II et le nouveau James Bond, No Time To Die, décalé d'avril à Novembre.

Le groupe Disney a annoncé le report sine die de la sortie de plusieurs de ses films, notamment Mulan de Niki Caro (prévu le 27 mars), Les Nouveaux Mutants (une production Fox qui devait sortir le 3 avril) et Antlers, un film d'horreur de Guillermo del Toro (programmé initialement le 17 avril).

La sortie de Mulan avait déjà été reportée dans plusieurs pays - notamment la Chine, principal pays ciblé par cette adaptation du dessin animé de 1998, inspiré d'une légende traditionnelle chinoise. Ironie du sort : Lius Yifei, l'actrice sin-américaine qui incarne Mulan est née à Wuhan, le foyer de la pandémie.

La seule grosse sortie du studio Disney dont la date n'est pas modifiée pour l'instant est Black Widow, avec Scarlett Johansson, toujours annoncé le 1er mai.

De son côté, le studio Universal a annoncé le report d'un an de la sortie de Fast & Furious 9. Prévue le 22 mai, la sortie du film est maintenant programmée pour avril 2021.

Ces reports engendrent d'ores et déjà des pertes sèches : tous ces films ont déjà englouti des dizaines de millions d'euros de dépenses en campagne marketing et en promotion.

Disney a également décidé la fermeture mondiale de ses parcs d'attraction - au minimum jusqu'à la fin du mois de mars, aux Etats-Unis. C'est seulement la quatrième fois depuis son ouverture que le parc Disneyland (le premier du genre, en Californie) ferme depuis son inauguration en juillet 1955. Sa dernière fermeture remonte aux lendemains des attentats du 11 septembre 2001.

Du jamais vu à Broadway

La crise touche aussi le monde du spectacle à Broadway. Les salles de spectacle du célèbre quartier new-yorkais sont fermées depuis jeudi soir, à 17h. Le maire de la ville, Andrew Cuomo, a décrété des mesures de confinements, interdisant notamment les événements de plus de cinq cents personnes. Trente et une comédies musicales étaient pour l'instant à l'affiche à Broadway. Plusieurs premières printanières sont d'ores et déjà compromises : Qui a peur de Virginia Woolf?, Sing Street, The Minutes, Six et Hangmen. Les spectacles ne devraient pas reprendre, au mieux, avant mi-avril.

Broadway a connu par le passé des fermetures (attentats de 2001 ou grèves), mais jamais d'une durée aussi longue. Les pertes estimées se chiffrent à quelque cent millions de dollars, selon la revue professionnelle Variety.