Cinéma Depuis quarante ans, le cinéaste américain Frederick Wiseman libre régulièrement des documentaires scrutants dans le détail et sur la durée des microcosme, des services sociaux de la ville de New York ("Titicut Follies", 1967) aux coulisses du "Crazy Horse" (2012). Une critique d'Alain Lorfèvre.