La Roue tourne

Née en Pologne, ayant passé son enfance à Paris et fait des études de cinéma à Bruxelles, Joanna Grudzinska combine diverses influences. Est-ce la raison qui l'a aidée à réaliser «La Roue tourne», un court métrage autoproduit dans l'urgence en DV-Cam. Plus sûrement, une expérience comme animatrice dans un centre destiné aux filles mères et qu'elle a voulu traduire visuellement. La caméra suit les évolutions de Sandrine Blancke (fabuleuse actrice que le public a pu découvrir, petite fille, dans «Toto le héros» dont elle était la soeur) explorant l'un de ces moments charnières où une existence peut basculer. C'est du vif argent, elle ne cesse de bouger et d'évoluer alors que sa propre mère figée dans la solitude est filmée de façon statique comme plombée par un passé dont elle ne peut se défaire. Le film a obtenu le Prix du «Court en dit long», à Paris. Kinescopé en 35 mm, il sera projeté au Festival international du film de Namur le dimanche 28 septembre à Namur. (J.-M.V.)

Contact : 081. 22.43.84.

ou www.fiff.namur.be

© La Libre Belgique 2003