Elle s'appelle Eve, il s'appelle Adam, et franchement ce n'est pas le paradis. Eve vit à Tanger entourée de ses livres, Adam à Detroit entouré de ses instruments et des moyens analogiques de les enregistrer, un revox par exemple.

On ignore pourquoi un océan les sépare, mais Adam est visiblement aussi déprimant que la ville qu'il habite, que la musique qu'il compose, funéraire en l'occurrence. C'est dire son humeur, au point de rendre Eve vraiment inquiète, de la décider à le rejoindre pour lui remonter le moral. Ça va être difficile. Adam et Eve vivent depuis des siècles, ce pourrait être leur dernier. Adam et Eve sont des vampires et aujourd'hui, leur sécurité alimentaire n'est plus assurée.

Jim Jarmusch n'a pas le moral? En tout cas, son coup de blues lui inspire un film de vampires atypique, une comédie atmosphérique et nostalgique. Ça sent le vinyle, ca vibre comme les guitares électrique au temps du rock préhistorique.

Le réalisateur porte un regard caustique et pratique un humour aussi codé que cultivé et désespéré sur notre monde de zombies pour lequel il se fait du mauvais sang. Il peut pourtant compter sur de merveilleux amis et comédiens: Tilda Swinton, Tom Hiddleston, Mia Wasikowska, John Hurt...

Tous les détails: ici.