Christian Clavier très à l’aise dans une comédie beauf qui devrait cartonner.

Voilà une comédie qui tombe à pic dans la France actuelle, celle des manifs contre le mariage pour tous, de la montée du Front national et, plus généralement, de la libération de la parole raciste. Christian Clavier y incarne avec pas mal d’autodérision - façon Louis de Funès dans "Rabbi Jacob", cité d’ailleurs à plusieurs reprises ici - un personnage qui lui ressemble. Qui ressemble en tout cas à l’image qu’on peut avoir de l’acteur. "Je ne suis pas raciste ! Je suis Gaulliste et Républicain" , clame Claude Verneuil, notable fortuné de la petite ville de Chinon. Pas de chance pour lui et sa très croyante épouse Marie (Chantal Lauby), leurs trois premières filles ont choisi d’épouser un Juif, un Arabe et un Chinois ! Tous leurs espoirs reposent donc sur la petite dernière. Ouf ! Elle a choisi un catholique. De quoi rassurer ces lecteurs assidus du "Figaro Magazine" et du "Figaro Madame"… Elle a juste oublié de leur préciser que son beau Charles est… Ivoirien.

Auteur de comédies populaires comme "L’amour aux trousses", "L’élève Ducobu" et "Les vacances de Ducobu", Philippe de Chauveron ne fait pas en général dans la dentelle. C’est à nouveau le cas ici. Comme on s’y attend face à un tel scénario, "Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?" s’amuse très lourdement des clichés en tous sens : Français-étrangers, Arabes-juifs, Chinois-Arabes… Le film enfile donc avec gourmandise les blagues racistes, parfois drôles, reconnaissons-le, mais toujours aseptisées, histoire de ne pas choquer non plus. Car on s’en doute, les bons sentiments finiront par triompher.

Inoffensive donc cette comédie franchouillarde qui assume sa beaufitude ? Sans doute pas totalement. Car le message de tolérance est tellement convenu, qu’on ne retient au final que les bons mots douteux. Soit un humour poussiéreux qui donne l’impression que rien n’a réellement changé depuis "Devine qui vient dîner ?" de Stanley Kramer en1967, avec Sydney Poitier, Katharine Hepburn et Spencer Tracy… Un humour qui refuse de voir à quel point la société a déjà changé, a déjà très largement accepté le métissage. On ressort donc de la salle avec un petit arrière-goût désagréable, celui d’une comédie paternaliste rétrograde qui, malgré sa morale de boy-scout, ne fait peut-être malheureusement que renforcer les stéréotypes…


Réalisation : Philippe de Chauveron. Scénario : Philippe de Chauveron et Guy Laurent. Photographie : Vincent Mathias. Musique : Marc Chouarain. Avec : Christian Clavier, Chantal Lauby, Ary Abittan, Frédéric Chau, Frédérique Bel… 1h37.