1 CD La Bande Son/Universal064 439-2

A en croire les notes de pochette, Patrick Timsit souhaitait, pour enrober `Quelqu'un de bien´, comédie orchestrant les retrouvailles entre deux frères autour d'une greffe de foie, `un contrepoint de légèreté sur un point de départ plutôt grave et tendu´. Message entendu au- delà de toute espérance, à en juger par la partition signée par Nicolas Errèra, connu des amateurs de pop et de house française pour ses participations à 2 Source ou Grand Popo, et venu donner à un film passablement assommant un habillage musical en tous points séduisant.

S'inscrivant dans l'héritage d'un Burt Bacharach, la bande- son retrouve avec bonheur les couleurs de l'easy-listening, pour un résultat forcément réminiscent des sixties. Légère et stylée, l'approche fait merveille sur une classieuse `Danse de la charogne´, sur un cuivré `Algeco´. Le reste n'est guère moins stimulant, qui revisite les époques. Ce, en mode crooner avec Dean Martin (`Quien Sera´) et Sacha Distel (`La Belle vie´), semi-instrumental (`Quiet Village´, hit de Martin Denny), soul (`Think (About It)´ par Lynn Collins) ou encore désuet (`L'argent ne fait pas le bonheur´, par Les Parisiennes). À quoi s'ajoutent deux moments kitsch du plus bel effet: une reprise explosive du `Prisencoli´ d'Adriano Celentano par José Garcia, et une autre too much du `Quand tu chantes´ de Nana Mouskouri par Michel Tellechea.

© La Libre Belgique 2002