Liam Neeson à la recherche des meurtriers de son fils dans les neiges du Colorado.

En plein hiver, Kehoe est quasiment coupée du monde. Cette station de ski du Colorado peut heureusement compter sur le travail dévoué de Nelson Coxman (Liam Neeson), chauffeur de chasse-neige qui brave le froid et les tombereaux de poudreuse pour maintenir le lien entre la petite ville et la civilisation. Mais, la nuit où ce membre dévoué de la communauté est fait citoyen d’honneur, son fils est enlevé par un trafiquant de drogue de Denver. Le lendemain, son corps est retrouvé sans vie. La police parle d’une overdose. Refusant de croire que son fils était un junkie, Coxman décide de mener l’enquête et de remonter la piste jusqu’aux vrais responsables de la mort de son enfant. En laissant derrière lui une traînée cadavres…


Dévoilé en Compétition à Berlin en 2014, Kraftidioten (Refroidis) avait attiré l’attention au-delà des passionnés de genre. Présenté deux ans plus tard en clôture du Bifff, cette comédie mortelle d’Hans Peter Molland séduisait par son joyeux cynisme et son rythme endiablé. Ayant accepté de tourner aux Etats-Unis le remake de son propre thriller déjanté, le cinéaste norvégien peine malheureusement à lui apporter quoi que ce soit de nouveau. Non seulement il reprend tous les trucs narratifs qui fonctionnaient dans l’original (comme le décompte a l’écran des cadavres ou la ville de Denver apparaissant de façon irréelle, entourée de neige, comme dans un conte). Surtout, il ne retrouve pas la même énergie.

Manquant cruellement de rythme, se résumant à une succession de scènes morbides, Cold Pursuit paraît interminable, là où les deux heures de Kraftidioten passaient comme une lettre à la poste. Tandis que le cinéaste norvégien n’est pas aussi libre, ici, de développer son humour noir à froid. Tirant vers les frères Coen pour tenter une comédie noire américaine à la Fargo (auquel Kraftidioten rendait déjà hommage), Hans Peter Molland s’oblige à un trop grand réalisme. On perd donc ce second degré permanent qui faisait tout le sel de l’original. A l’image de Liam Neeson, coincé dans son éternel rôle de justicier, là où Stellan Skarsgård se permettait, au contraire, une vraie fantaisie.

Cold Pursuit / Sang froid Comédie glacée De Hans Petter Moland Scénario Frank Baldwin (d’après Refroidis d’Hans Petter Moland) Avec Liam Neeson, Laura Dern, Emmy Rossum, Tom Bateman… Durée 1 h 58.

© IPM