En avance sur le calendrier et Halloween, voici un petit film d’horreur. Sans renouveler le genre - loin de là - il a la distinction d’être produit par Guillermo del Toro. Et comme son récent The Shape of Water, Scary Stories fleure bon l’hommage nostalgique. Si le premier avait pour toile de fond les Etats-Unis de la guerre froide et les séries B hollywoodiennes de monstres mutants, celui-ci a pour contexte la fin des années soixante - sur fond de guerre du Vietnam et d’émergence du cinéma d’horreur moderne.

Un soir d’Halloween, un trio d’ados - Stella (Zoe Colletti), Chuck (Austin Zajur) et Auggie (Gabriel Rush) - se venge de Tommy (Austin Abrams), la brute du lycée. La vengeance appelle la rétribution et les trois, traqués par Tommy et ses sbires, trouvent d’abord refuge dans la voiture de Ramon (Michael Garza), un jeune hispanique de passage dans la petite ville, puis dans une demeure réputée hantée. La sinistre légende veut qu’un siècle plus tôt, une certaine Sarah Bellows y fut retrouvée pendue. Depuis, les enfants qui s’y aventurent disparaissent, lorsqu’on entend le fantôme de Sarah leur raconter une histoire… Sarah et Ramon mettent la main sur un vieux livre, qui contient effectivement des histoires horrifiques, sans doute de la main de Sarah. Le lendemain, une nouvelle histoire s’ajoute au recueil, et les disparitions commencent…

Le film et les nouvelles qui en constituent l’argument sont inspirés des écrits d’Alvin Schwartz. Méconnu en Europe, cet auteur a signé au début des années 1980 des livres pour enfants horrifiques. Ironiquement intitulé Scary Stories to Tell in the Dark (Histoires effrayantes à raconter dans le noir), ceux-ci eurent la réputation d’empêcher les enfants de dormir.

Récit linéaire qui suit une narration prévisible, Scary Stories ne cherche pas midi - ou plutôt minuit - à quatorze heures. On est en terrain hanté connu : les ficelles sont élimées et les effets éculés. La fibre nostalgique qui, aux Etats-Unis, devrait faire vibrer les anciens lecteurs désormais quadra et leurs ados de rejetons mais jouera moins de ce côté-ci de l’Atlantique, faute de personnages réellement attachant ou traités trop superficiellement.

Scary Stories to Tell in the Dark Horreur De André Øvredal Scénario Dan et Kevin Hageman Avec Zoe Colletti, Michael Garza, Gabriel Rush,… Durée 1h48.

© .