Papa, maman, le grand, la grande et Lulu sont tous réunis au salon après minuit devant l’écran de l’ordinateur… Ils attendent que le compteur de la vidéo du petit dernier atteigne les 2 millions de vues. Générique. On découvre ensuite cette vidéo, qui compile tous les moments que ces parents aimants ont filmés avec leur petit ange… atteint d’une maladie orpheline. "Docteur, vous pouvez la refaire, s’il vous plaît ?"

"De l’influence du numérique sur les honnêtes gens". Le sous-titre de Selfie est explicite. Bien senti, ce film à sketches est une satire jubilatoire de la place qu’a prise le numérique dans nos vies. YouTubeurs, influenceurs, réseaux sociaux, ubérisation du monde du travail, addiction aux écrans, applis de rencontre, monde hyperconnecté, algorithme des sites de vente en ligne, flicage généralisé, notation systématique des individus… Tout y passe dans cette comédie 2.0, qui pourrait faire penser à un épisode de la série Black Mirror. Sauf que tout ce qui est décrit ici est malheureusement déjà la réalité de ce début de XXIe siècle. Réalisé par cinq cinéastes différents, Selfie nous tend en effet un miroir à peine déformant de ce que nous vivons tous, de façon plus ou moins consciente, de façon plus ou moins volontaire. Et si l’on rit, c’est évidemment que l’on se reconnaît derrière la caricature.

Sketches inégaux

Évidemment, le principe du film à sketches a ses limites - même s’ils sont écrits pour se répondre entre eux, à travers des personnages récurrents - et certains sont clairement plus mordants que d’autres. Notamment ceux réalisés par Thomas Bidegain et Marc Fitoussi, avec une Blanche Gardin irrésistible en YouTubeuse exploitant son enfant malade pour gagner des "J’aime" et une Elsa Zylberstein désopilante en vieille fille prof de français se transformant en troll "grammar nazi" d’une jeune star de l’humour qu’admirent ses élèves (pour une irrésistible relecture des Liaisons dangereuses). Passés ces deux premiers sketches, le film perd en rythme, se fait plus outrancier, mais reste diablement corrosif sur notre relation malsaine à la technologie et sur le pouvoir que celle-ci a pris sur nos existences.

Selfie Comédie à sketches De Thomas Bidegain, Marc Fitoussi, Tristan Aurouet, Cyril Gelblat & Vianney Lebasque Scénario Bertrand Soulier, Julien Sibony, Hélène Lombard, Noé Debré & Giulio Callegari Avec Blanche Gardin, Manu Payet, Max Boublil, Elsa Zylberstein, Finnegan Oldfield, Julia Piaton, Sam Karmann… Durée 1h46.

© Note LLB