En attendant de pouvoir à nouveau accueillir le public au Palais des Beaux-Arts, Bozar Cinéma poursuit sa programmation en ligne. Du 9 au 11 avril prochains, en partenariat avec l’Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive, on pourra ainsi découvrir en avant-première Sublet, le nouveau film du cinéaste israélien Eytan Fox. Ou la rencontre, pleine de tendresse, entre un journaliste new-yorkais et un jeune Israélien, le temps d'une parenthèse de quelques jours à Tel Aviv.

Chroniqueur voyage dans les colonnes du New York Times, Michael Green (John Benjamin Hickel) débarque pour cinq jours à Tel Aviv, avec l’ambition de découvrir la vraie ville, loin de ses clichés touristiques. Pour ce faire, il a sous-loué l’appartement de Tomer (Niv Nissim), jeune étudiant en cinéma, dans un quartier vivant de la ville. L’endroit n’est pas aussi idyllique que sur l'annonce Internet, comme le raconte le cinquantenaire en arrivant à son mari par Skype… Mais il n'est pas insensible au charme de son propriétaire. Michael décide d'ailleurs de passer du temps avec le jeune homme, qui lui sert de guide pour lui faire découvrir la vie hors des sentiers battus de Tel Aviv…

© Bozar

L’amour au masculin

Découvert à l’international en 2002 avec Yossi et Jagger, qui évoquait l’amour interdit entre deux jeunes soldats de Tsahal, et surtout The Bubble en 2006, qui racontait la difficile histoire d’amour entre un jeune Israélien et un Palestinien dans un quartier comopolite de Tel Aviv, Eytan Fox est un réalisateur qui compte aujourd’hui dans le cinéma israélien et l’une des voix du combat LGBT dans son pays. 

Présenté au Festival de Tribeca à New York en 2020, Sublet est le premier film en anglais du cinéaste. On y retrouve néanmoins les ingrédients principaux de son cinéma: la vie trépidante de Tel Aviv et une relation a priori impossible entre deux hommes, ici en raison de l’âge des deux protagonistes. Avec subtilité, le film met en effet en scène la rencontre entre deux générations de gays, celle qui a vécu la terrible crise du Sida dans les années 80-90 et qui a conquis de nouveaux droits (mariage, adoption…), et celle actuelle, plus insouciante, libérée du poids du regard de la société sur les homosexuels.

Mais Eytan Fox ne fait pas dans le cinéma militant. Ce qu’il filme ici, c’est d'abord une rencontre, simple, belle, naturelle. Ce qu’il raconte, en captant l’instant présent grâce à une mise en scène tout en légèreté, c'est l’échappée belle d’un homme un peu perdu après avoir vécu un drame intime qui, au contact d’un bel inconnu, retrouve goût à la vie, le temps de quelques jours d’insouciance…

Sublet Comédie dramatique De Eytan Fox Scénario Eytan Fox & Itay Segal Photographie Daniel Miller Musique Tom Darom & Assa Raviv Montage Nili Feller Avec John Benjamin Hickel, Niv Nissim, Lihi Kornowski… Durée 1h29

© Cote LLB