Ils pensaient le triomphe de leur nouveau spectacle assuré et ce fut un four. Piqués au vif par des critiques assassines, dénonçant leurs ego surdimensionnés, deux stars de Broadway (Meryl Streep et James Corden, bluffants) et une éternelle choriste portée sur la boisson (Nicole Kidman, épatante) cherchent à inverser la tendance et à épouser une noble cause qui leur permettra de redorer leur blason. Apprenant qu’une jeune fille au fin fond de l’Indiana est empêchée de prendre part à son bal de promo, car elle veut s’y rendre avec sa petite amie, ils décident de se rendre sur place et de donner une bonne leçon aux "ploucs du coin". Le tout lors d’une intervention "music-hall" dont ils ont le secret.

Chevaliers flamboyants, faux engagement ?

Guirlandes scintillantes, projecteurs et feu d’artifice de couleurs dès le générique, on reconnaît sans peine la patte de Ryan Murphy. De Glee à Hollywood en passant par Pose ou, plus récemment, le film The boys in the band, sa filmographie en tant que scénariste et producteur de films et séries parle pour lui…. Impossible de douter de sa sincérité face à la défense de la cause LGBTQ. Car si The Prom se joue des excès et clichés de Broadway, c’est pour rendre son propos plus percutant et plus festif encore et jeter un tas de paillettes sur la vie d’Emma (Joe Ellen Pellman) par la même occasion.

En proposant un hymne à l’acceptation et à la liberté de choix et en se focalisant sur certaines étapes-clés de la vie adolescente, The Prom marque des points. Car ces étapes a priori anodines, lorsqu’elles deviennent infranchissables, renforcent le sentiment de rejet de jeunes considérés "hors normes". Le film souligne en outre le rôle endossé par la culture en tant que vecteur de certains messages déterminants. Pour peu que l’on ne doute pas des intentions de ceux qui les profèrent...

Murphy évoque avec pertinence l’hypocrisie de ceux qui condamnent les gays et choisissent, au nom de la morale chrétienne, les règles qu’ils sont prêts à enfreindre et celles sur base desquelles ils bannissent leur prochain. Il aborde avec justesse la peur du qu’en-dira-t-on et la volonté de protéger leur progéniture qui animent les parents ainsi que l’expérience traumatique d’un des membres de la troupe. Mais il n’approfondit pas suffisamment le personnage d’Emma déforçant ainsi sa démonstration. Si le film réalise un sans-faute côté ambiance feel good et spectacle - grâce à son trio illustrant à merveille les mirages du showbiz - on ne peut pas tout à fait en dire autant de sa thématique. Ce film flamboyant aurait gagné à creuser davantage la relation de ces jeunes filles gay et la question de la parodie d’engagement de certaines stars… Difficile d’assurer le show à ce point sans laisser les débutants, et certains vilains travers du milieu, dans l’ombre.

The Prom Comédie d’intervention De Ryan Murphy Scénario Chad Beguelin Avec Meryl Streep, Nicole Kidman, James Corden Durée 2h11 (A voir sur Netflix dès vendredi 11 décembre).

© DR