Le film belge "Tango Libre" a remporté le Trophée du meilleur scénario lors de la deuxième édition des Trophées francophones du cinéma, dont la cérémonie s'est déroulée vendredi soir au Pavillon Gabriel à Paris. Le Trophée du meilleur long métrage a été décerné au Québécois Sébastien Pilote pour son film "Le démantèlement". Les Trophées francophones du cinéma récompensent les meilleurs films des pays membres de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et de l'Algérie. Quarante-six oeuvres étaient en compétition, dont 34 longs métrages et 12 courts.

Grand gagnant de la cérémonie, le Québécois Sébastien Pilote remporte le Trophée du meilleur film avec "Le démantèlement". Le long métrage relate la vie d'un éleveur de moutons canadien qui sacrifiera sa ferme pour aider sa fille à résoudre ses problèmes financiers.

Le film belge "Tango Libre", remporte, lui, le Trophée du meilleur scénario. Sorti en 2012, il raconte l'histoire de Jean-Christophe, un gardien de prison qui va croiser la route d'une femme libre, vivant au gré de ses envies et selon ses propres règles, partagée entre plusieurs hommes. Le scénario, écrit par Anne Paulicevich et Philippe Blasband, s'était déjà distingué dans la même catégorie aux "Magritte du cinéma" 2014.

Trois autres films belges étaient en lice: le film d'animation "Ernest et Célestine", le documentaire "La nuit qu'on suppose" et le court métrage "Welkom", mais ils n'ont pas été retenus à l'issue des votes.

La cérémonie, présidée par la comédienne Aïssa Maïga et co-présentée par Michel Drucker et Estelle Martin, sera diffusée le 3 novembre sur TV5Monde.