La circulation ne s’est pas améliorée à Los Angeles depuis 1993, quand Michael Douglas y pétait une durite en Chute Libre devant la caméra de Joel Schumacher. Au regard du générique de cet Unhinged, compilation d’archives vidéo ou de phone footages, sur fond de flash infos, ça surchauffe toujours sur les autoroutes urbaines californiennes. On s’y invective, se harcèle, voire s’y rentre dedans plus que jamais. Phénomène appelé road rampage, amplifié et déformé par des médias cyniques, comme le résume cette introduction - seul instant véritablement saillant d’un thriller qui passe rapidement au point mort.

Il y a des matins où on ferait mieux de rester couché.e. Celui-là, par exemple, quand Rachel (Caren Pistorius) se lève à la bourre : un fiston à conduire à l’école, une cliente énervée au téléphone, son ami et avocat qui traite son divorce qui doit la voir de toute urgence... Ne reste que des embouteillages pour achever de la mettre à cran. Un mauvais choix de sortie d’échangeur, un feu rouge et un SUV qui la bloque : la voilà en train de klaxonner rageusement.

Manque de pot : le conducteur du mini-tank est Russell Crowe, qui a mis un terme à son divorce de manière fracassante et flamboyante. Rachel ne pouvait pas le deviner. Mais il faut toujours rester poli au volant, surtout quand le mec ressemble à un mélange improbable entre John Goodman et Gérard Depardieu. La pauvre Rachel est prise en grippe par l’enragé. Son very bad day ne fait que commencer.

Prenez Duel, The Hitcher et le Chute Libre précité, mettez-les dans un saut de pop-corn, servez réchauffé, voire gratiné. Problème : quand on repasse trop les plats, ça devient insipide. Pour relever ce thriller à l’argument liminal, il faudrait un réalisateur avec du style et des idées ou capable d’empêcher sa star d’être en roue libre. À défaut des trois, on a une furieuse envie de retirer son permis de tourner à Derrick Borte. Circulez, etc.

Unhinged / Enragé Thriller urbain De Derrick Borte Scénario Carl Ellsworth Avec Russell Crowe, Caren Pistorius,… Durée 1h33.

© DR