La Foire du livre déménage à nouveau

On le pressentait depuis un certain temps, c'est désormais officiel: l'édition 2003 de la Foire du livre de Bruxelles quitte le site du Palais des Congrès. Après avoir épluché les rapports d'expertise réalisés par la société AIB-Vinçotte sur la sécurité du site quitté et sur celle du site choisi, le conseil d'administration de la Foire a décidé de transporter l'événement aux Pyramides, place Rogier.

La Foire du livre déménage à nouveau
©Johanna de tessières
G.S.

On le pressentait depuis un certain temps, c'est désormais officiel: l'édition 2003 de la Foire du livre de Bruxelles quitte le site du Palais des Congrès. Après avoir épluché les rapports d'expertise réalisés par la société AIB-Vinçotte sur la sécurité du site quitté et sur celle du site choisi, le conseil d'administration de la Foire a décidé de transporter l'événement aux Pyramides, place Rogier.

Selon les experts, le Palais des Congrès n'offrirait plus les conditions de sécurité maximale en regard de l'affluence dont bénéficie la Foire. Par ailleurs, les organisateurs tenaient à rester au coeur de Bruxelles pour profiter au mieux de ses infrastructures d'accueil, en termes d'Horeca et de transports en commun. Enfin, selon Didier Platteau, président de la Foire du livre, `cette décision s'inscrit dans le moyen terme. Nous réexaminerons ce que peut nous offrir le Palais des Congrès après la réalisation des travaux qu'il doit subir, travaux qui n'en sont actuellement qu'au stade des plans´.

Tout dépend donc du projet que sélectionnera la ville de Bruxelles. Si le timing est respecté, le Palais des Congrès devrait être de nouveau pris en considération pour l'édition 2005. Et Didier Platteau de déplorer `l'absence, à Bruxelles, capitale européenne, d'un lieu digne d'accueillir une manifestation intellectuelle de l'envergure de la Foire´. Rappelons que la cuvée 2002 draina quelque 70000 visiteurs, venus rencontrer les 700 auteurs et le millier d'éditeurs présents.

Une Foire nomade

Bien malgré elle, la Foire redevient donc nomade. Ce qui fait partie intégrante de son identité puisque, depuis sa création en 1969, elle a successivement investi la salle Arlequin de la Galerie Louise, le Centre Rogier, le Palais des Congrès, le Heysel, pour revenir au Palais des Congrès et, enfin, à la place Rogier, mais aux Pyramides, cette fois. `Ces déménagements successifs sont à chaque fois un défi pour les exposants, mais aussi vis-à-vis du public qui doit nous suivre. Cela ne facilite en tout cas en rien la vie de la Foire´, regrette Didier Platteau.

Pour pallier la relative étroitesse des lieux à disposition aux Pyramides (6000 m2 au lieu des 8.000 m2 du Palais des Congrès), un chapiteau sera installé au-dessus de ce site souterrain. Reste à espérer que les travaux d'envergure qui sont réalisés à l'emplacement de la défunte Tour Rogier ne gêneront pas trop exposants et visiteurs. Le rendez-vous est d'ores et déjà fixé du 18 au 24 février prochains. La thématique choisie pour cette édition ne devrait être dévoilée qu'à la fin de l'année.

© La Libre Belgique 2002

Sur le même sujet