Bertrand Cantat: le message douloureux de son ex-femme

Dans leur livre "Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L'amour à mort", deux journalistes reviennent sur le suicide de l'ancienne épouse du chanteur de Noir Désir, Kristina Rady, en 2010. Ils publient un extrait du message de désespoir laissé par la jeune femme à ses parents.

Bertrand Cantat: le message douloureux de son ex-femme
©REPORTERS
Rédaction en ligne

Un nouveau témoignage accablant à l'encontre du leader du groupe Noir Désir vient de paraître. L'hebdomadaire français L'express a révélé ce mardi des extraits de « Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L’amour à mort », une enquête réalisée par les journalistes Stéphane Bouchet et Frédéric Vezart, tous deux reporters au Parisien en 2003, en charge de l'affaire du "drame de Vilnius". Les deux auteurs reviennent d'ailleurs sur la mort de Marie Trintignant en 2003 des suites d'une violente dispute avec son amant Bertrand Cantat. 

Ils se sont également intéressés aux raisons qui avaient poussé  l'ex-femme de Bertand Cantat -soutien indéfectible du chanteur au procès de Vilnius- à se donner la mort le 10 janvier 2010. Le livre retranscrit un message téléphonique laissé par la jeune femme à ses parents, six mois avant son suicide. Elle y évoque notamment le « cauchemar » que lui aurait fait subir Bertrand Cantat.

Kristina Rady explique avoir failli perdre une dent à cause de la violence de son compagnon. "Mon téléphone, mes lunettes, il m'a jeté quelque chose, de telle façon que mon coude est complètement tuméfié et malheureusement un cartilage s'est même cassé, mais ça n'a pas d'importance tant que je pourrai encore en parler", aurait-elle raconté à ses parents. Elle explique également son désir de fuir, avec ses enfants "qui ne supportent plus cette situation intenable". 

"Déjà, à plusieurs reprises j'ai échappé au pire", poursuit Kristina Rady, "Bertrand est fou, il croit que c'est là le plus grand amour de sa vie et que, mis à part quelques petits dérapages, tout va bien. Et tout le monde, bien sûr, dans la rue le considère comme une icône, comme un exemple, comme une star, et tout le monde désire que pour lui tout aille bien, et après il rentre à la maison et il fait des choses horribles avec moi devant sa famille." 

Les parents de Kristina Rady s'interrogent toujours sur la disparition de leur fille. Dans une interview à Paris Match en 2012, Csilla Rady, sa mère, confiait :  "Nous ne savons ni pourquoi ni comment elle est morte", soulignant le comportement possessif de Bertrand. Le suicide de Kristina a donné lieu à une autopsie confirmant qu’elle s’était bien donné la mort.  


Bertrand Cantat-Marie Trintignant. L'amour à mort, par Stéphane Bouchet et Frédéric Vézard, l'Archipel, 320 p., 19,95 euros.

Sur le même sujet