Nick Rodwell: "J’ai beaucoup souffert des critiques et encaissé énormément"

A l’occasion des 5 ans du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, Nick Rodwell évoque les réussites de la société Moulinsart qu'il dirige et les défis de Tintin à l’ère numérique. Marié à Fanny Vlaminck, seconde épouse et héritière du dessinateur Hergé, le chef d’entreprise se confie sans tabou sur les sévères critiques dont il fait l’objet et admet quelques erreurs et regrets. Nick Rodwell est l’Invité du samedi de LaLibre.be.

Nick Rodwell: "J’ai beaucoup souffert des critiques et encaissé énormément"
©Christophe Bortels
Dorian de Meeûs

A l’occasion des 5 ans du Musée Hergé à Louvain-la-Neuve, Nick Rodwell évoque les réussites de la société Moulinsart qu'il dirige et les défis de Tintin à l’ère numérique. Marié à Fanny Vlaminck, seconde épouse et héritière du dessinateur Hergé, le chef d’entreprise se confie sans tabou sur les sévères critiques dont il fait l’objet et admet quelques erreurs et regrets. Nick Rodwell est l’Invité du samedi...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité