Didier van Cauwelaert, l’écrivain des beaux sentiments

L’auteur prolixe signe “Jules”, dont le personnage principal est un chien. Un nouveau roman d’amour joyeux et original. Rencontre avec un fabuleux raconteur d’histoires. Rencontre.

Camille de Marcilly
Didier van Cauwelaert, l’écrivain des beaux sentiments
©Jean-Christophe Guillaume
Longtemps, Didier van Cauwelaert a rêvé de raconter une histoire dont le personnage principal serait un chien. Tout particulièrement, un chien d’aveugle, cet animal pas comme les autres dont le sens du devoir est exacerbé par sa formation intensive de deux années (et où seuls 60 % des chiens ressortent diplômés). "Il me fallait une bonne situation, explique-t-il en sirotant un thé entre deux averses bruxelloises. Je n’allais pas écrire un rapport...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité