Yasmina Reza, déesse du carnage

"Babylone", le roman de Yasmina Reza, raconte un drôle de meurtre chez les voisins du dessus. Mais au-delà du prétexte du récit, l’écrivaine parle de notre errance humaine, de notre exil de nous-même.

Guy Duplat
Yasmina Reza, auteur, ecrivain, metteur en scene. Portraits realisees en mai 2014. (photo by Pascal Victor/ArtComArt)
Yasmina Reza, auteur, ecrivain, metteur en scene. Portraits realisees en mai 2014. (photo by Pascal Victor/ArtComArt) ©Pascal Victor/ArtComArt
"Babylone", le roman de Yasmina Reza, raconte un drôle de meurtre chez les voisins du dessus. Mais au-delà du prétexte du récit, l’écrivaine parle de notre errance humaine, de notre exil de nous-même.

C’est

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité