Léon Degrelle ou le rexisme en quatre actes

Christian Laporte
Arnaud de la Croix a fait œuvre plus qu’utile en retraçant son parcours.

Il ne sert à rien de se voiler la face : le populisme est de nouveau dans la place et de plus en plus présent sur les agoras de nos sociétés démocratiques malades. Et il frappe de la gauche à la droite, dans des formes extrêmes

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité