Russell Banks, une vie à découvrir le vaste monde

A u moment où j’écris ces mots, j’ai soixante-quinze ans depuis peu, et même si je ne suis pas encore assez près du rivage de la mort pour voir les vagues se briser, je les entends s’écraser sur le sable." C’est le moment choisi par Russell Banks ("De beaux lendemains", "Continents à la dérive", "American Darling" et "La Réserve") pour se livrer comme il ne l’a jamais fait.

Russell Banks, une vie à découvrir le vaste monde
© Montage lalibre.be
Geneviève Simon
Au moment où j’écris ces mots, j’ai soixante-quinze ans depuis peu, et même si je ne suis pas encore assez près du rivage de la mort pour voir les vagues se briser, je les entends s’écraser...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité