Trois destins confrontés à l’absence d’une vagabonde envoûtante

Monique Verdussen
Jeanne Benameur est une romancière de l’entre cris et chuchotements. "L’enfant qui", qu’elle propose après "Otages intimes" - paru en 2015, et disponible en poche depuis peu - s’inscrit encore une fois entre le réel de la vie - ou de la mort - et les émois et les ébranlements que l’on s’y prend. C’est un texte de l’intériorité où trois...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité