La double vie de La Fontaine : Comment le merveilleux fabuliste vécut ainsi sur la corde raide

Eric de Bellefroid
Jean de la Fontaine (1621-1693) poete francais, gravure --- Jean de Lafontaine (1621-1693) french poet, engraving REPORTERS / Rue_des_Archives
Jean de la Fontaine (1621-1693) poete francais, gravure --- Jean de Lafontaine (1621-1693) french poet, engraving REPORTERS / Rue_des_Archives ©Rue_des_Archives / REPORTERS

Le petit Jean, alors, avait coutume d’arpenter les campagnes. D’errer dans les champs et les bois, de sauter par-dessus les haies et les ruisseaux. La vie des La Fontaine est buissonnière, écrit Erik Orsenna. Entre la vie et l’école, nulle barrière, l’une et l’autre communiquent intimement. "L’école buissonnière, dit le dictionnaire, est une école clandestine qui, au Moyen Âge, se tenait en pleins champs."

Pour accéder à cet article, veuillez vous connecter au réseau internet.
Vous êtes hors-ligne
Connexion rétablie...