La terrible punition de Tahar Ben Jelloun

La terrible punition de Tahar Ben Jelloun
©Boris Radermecker
Monique Verdussen
Etre réduit à des instincts bestiaux pour avoir rêvé d’un peu de démocratie.

Là où beaucoup d’écrivains ignorent à quelles sources ils puisent leur métier, Tahar Ben Jelloun n’a pas d’hésitation. Il a toutefois pris un recul de cinquante années avant d’oser remonter le courant et évoquer l’histoire qui a ancré son destin. Un souvenir éprouvant lié au Maroc, son pays d’origine, qui débute le 16 juillet 1966… Le roi Hassan II était au pouvoir

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité