Simon, de l’horreur au pardon

Simon, de l’horreur au pardon
©BORTELS CHRISTOPHE
De Boortmeerbeek à aujourd’hui, un parcours de vie peu commun.Ce n’est que cinquante ans après les faits que Simon Gronowski, à l’instar de beaucoup de rescapés de la Shoah, décida finalement de se replonger dans les événements de sa jeunesse. Une immersion dans un passé horrible qui se serait limité...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité