La grammaire "reliftée" du bon père Grevisse

Maurice Grevisse. (BELGA ARCHIVES)
Maurice Grevisse. (BELGA ARCHIVES) ©BELGAIMAGE
Nouvelle réédition du "Petit Grevisse" de 1939, papier et numérique. Un corpus rajeuni, qui fait la part belle aux tournures littéraires inusitées.

Après la première édition du "Bon Usage" de Maurice Grevisse (Rulles, 1895 - La Louvière, 1980), parue en Belgique en 1936, l’on attendra patiemment la caution magistrale d’André Gide en 1947, qui intronisera l’ouvrage en France même. L’auteur des Caves du Vatican y va alors d’un éloge appuyé : "M. Grevisse ne consent pas à considérer le français comme une

...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité